Qui sommes-nous ?

  • Le premier volet de l’APAJ concerne l’aide aux victimes    « Te Rama Ora »
  • Le deuxième pôle d’activité de l’APAJ, appelée                    « Missions socio-judiciaires », s’occupe des auteurs d‘infraction pénale.

Aide aux victimes

Le pôle d’aide aux victimes est chargé de l’accueil et du suivi des victimes d’infractions pénales. L’équipe est composée de plusieurs juristes et psychologue.(Voir l’organigramme)

Missions socio-judiciaires

Le pôle « Missions judiciaires » est notamment chargé de la mise en place des mesures alternatives aux poursuites.

En effet, dans le cadre de son pouvoir d’appréciation de l’opportunité des poursuites, le Procureur de la République peut décider, lorsqu’une plainte lui est présentée, de mettre en œuvre des mesures dites « alternatives aux poursuites », évitant ainsi au mis en cause de comparaître devant un Tribunal. Ces mesures sont mises en œuvre par l’intermédiaire d’un Officier de Police judiciaire, d’un médiateur ou d’un délégué du Procureur.